Les prix des des puces NAND devrait rester stable dans les mois à venir.

Le « wafer » est une galette de silicium qui est à la base des puces de NAND (mémoire Flash utilisée dans les SSDs). Les prix devraient rester stables dans les années à venir, de même pour les puces de flash NAND, étant donné la grande demande de ces puces.

Comparés à d’autres produits, la marge dans la production de wafers n’est pas énorme. Le marché est principalement dominé par quelques mastodontes (Samsung en tête, avec près de 15% de la production). La demande étant forte, il n’y a pas de raison que les prix baissent tant pour le « wafer » que pour les puces de NAND 2D comme 3D, d’après les estimations de TrendForce, comme reporté par nos confrères de TechPowerUp.

Les évolutions prévues sont résumées dans le tableau ci-dessous: si les prix pourraient baisser pour les SSDs d’entreprise, les tarifs du wafer devraient rester stables, comme ceux des puces, tant en MLC qu’en TLC et QLC, et donc des disques SSD grand public:

Qu’est-ce que cela veut dire pour le consommateur?

Au niveau du grand public, difficile donc de s’attendre à de grosses baisses de tarifs dans les mois à venir, bien que le secteur soit concurentiel, la demande est telle, entre les puces utilisées dans les smartphones et celles destinées aux SSDs d’ordinateurs que les prix devraient rester stables.

Ils devraient néanmoins baisser à l’horizon de fin 2021, début 2022: pour qui n’est pas pressé, reporter un achat permet d’obtenir plus de capacité à un prix similaire à ce qui aurait été payé pour un disque plus petit un an plus tôt. Les baisses devraient néanmoins devenir moins impressionnantes que ce que le secteur a connu durant les années précédentes.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.