annuler Login / mot de passe | oubli ?

publicité

Test : Qnap Turbo Nas 3.3 (1/12)

jeudi 04 novembre à 16:35   |   commentaires   |   Mots-clés : Nas, Qnap
Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Myspace Ajouter à mes favoris Google Partager sur Windows Live
par Christophe N.

Le constructeur Qnap équipe tous ses Nas du même système d'exploitation : Turbo Nas. Voilà pourquoi nous avons jugé pertinent de consacrer un dossier complet à ce logiciel, identique (ou presque) d'un bout à l'autre de la gamme. S'il n'évite pas quelques faux pas mineurs, il s'agit d'une globalement d'une réussite : Turbo Nas se classe clairement comme l'un des meilleurs systèmes d'exploitation de Nas du marché.

Un logiciel pour toute la gamme

Avant de lire ce dossier, nous vous conseillons de parcourir l'article que nous avons consacré à notre méthodologie de test.Il vous présentera notre grille d'analyse des fonctions proposées par les Nas (Stocker, Servir, Sécuriser) et vous expliquera l'utilité de certaines mesures, telles que le temps d'analyse de la santé des disques, par exemple.

Aux côtés de Synology et Thecus, Qnap fait partie de la poignée de constructeurs dont les Nas représentent le cœur de métier. Au moment de la rédaction de cet article, la société propose plus d'une trentaine de modèles différents, gérant 1, 2, 4, 5, 6 ou même 8 disques durs !

Mais si le matériel – et donc les performances – varient d'un modèle à l'autre, les fonctions logicielles restent en revanche exactement les mêmes. C'est-à-dire que le modèle d'entrée de gamme à 1 baie possède, grosso modo, toutes les capacités de son grand frère ultra haut de gamme à 8 baies : tous deux sont mus par le même système d'exploitation (ou firmware). Actuellement en version 3.3, il est baptisé Turbo Nas.

Alors bien sûr, il y a tout de même quelques nuances :

  • Certaines fonctions demandent des composants matériels spécifiques. C'est le cas du planificateur d'allumage, du réveil par le réseau (Wake on Lan), ou encore de la surveillance matérielle, par exemple. Donc si le Nas n'est pas équipé du composant ad hoc, la fonction ne sera pas proposée.
  • Certaines fonctions sont plus exigeantes que d'autres quand à la puissance du processeur : nombre de caméras IP gérées, hébergement de sites web, cryptage, etc. On évitera donc les modèles d'entrées de gamme, équipés de composants assez modestes, si on souhaite les utiliser.
  • Enfin, évidemment, certaines fonctions dépendent directement du nombre de disques gérés par la machine : Raid 5, Raid 6, multi-volumes, migration de Raid, etc.

Au fil de cet article, nous essaierons de préciser quelles sont les fonctions concernées par ces limitations, finalement assez légères au regard de la richesse fonctionnelle globale de Turbo Nas.

Pour la rédaction de ce dossier, nous avons utilisé un Nas TS-259 Pro. En route !

qnap turbo nas 01 01


commentaires des membres

Il n'y a pas encore de commentaire.

ajouter un commentaire

Afin de rédiger un commentaire, vous devez vous identifier.
Ouvrir une session.

publicité
publicité
Derniers tests & dossiers

publicité

» Mots-clés populaires

Nas  |  SSD  |  USB 3.0  |  Disque dur interne  |  Synology  |  Cloud  |  Disque dur externe  |  Qnap  |  Cle USB  |  Seagate  |  Sandforce SF-1200  |  Thecus  |  OCZ Technology  |  Western Digital  |  Intel  |  Marvell  |  Buffalo Technology  |  Atom D510  |  Serial Ata 6 Gbps  |  Lacie

» Mots-clés au hasard

disquette  |  Hitachi GST  |  Logitech  |  Energy Star  |  TX  |  Atom D510  |  Green House  |  PQI  |  HighPoint  |  carte controleur  |  Test  |  Lite-on IT  |  Panasonic  |  lecteur HD  |  eSata