annuler Login / mot de passe | oubli ?

publicité

Nas : comment nous les testons (1/5)

jeudi 17 juin à 15:24   |   commentaires   |   Mots-clés : Nas
Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Myspace Ajouter à mes favoris Google Partager sur Windows Live
par Christophe N.

Tester des Nas est un processus extrêmement compliqué. Non pas qu'il soit difficile de chronométrer des copies de fichiers ou de manipuler des outils de test : le problème, c'est que le sujet est si vaste qu'il est difficile de trouver un angle d'analyse à la fois complet et digeste !

Rappelons pour commencer que les Nas sont des disques durs réseau : au lieu de les connecter à un ordinateur via une prise USB, on les relie sur sa box internet ou son routeur via un câble réseau RJ-45. L'avantage, c'est qu'ils fonctionnent de manière totalement autonome : tous les PC du réseau peuvent y accéder et l'utiliser pour partager des documents entre eux. Quand le Nas intègre plusieurs disques durs, il emploie généralement des technologies Raid, permettant de conserver les données même en cas de panne de l'un d'entre eux.

Les performances sont l'aspect le plus simple à traiter. Quelques tests bien choisis permettent de situer assez facilement les Nas les uns par rapport aux autres, d'identifier leurs forces et faiblesses, et donc de se faire une bonne idée de leur comportement en situation réelle.

L'aspect fonctionnel est autrement plus complexe. Le "problème", c'est que les Nas ne sont ni plus ni moins que des petits ordinateurs : processeur, mémoire, disque dur, système d'exploitation Linux (ou Windows, même), etc. Il ne leur manque qu'une carte graphique et des prises clavier/souris !

Du coup, leurs fonctions sont virtuellement illimitées : tout dépend ensuite du degré de perfectionnement de leur système d'exploitation. Certains, comme ceux de Synology, Qnap ou Thecus, atteignent un degré de finition incroyable et proposent un ensemble de fonctions à donner le tournis, qui dépassent très largement le cadre du stockage pur et dur. Citons par exemple : gestion d'utilisateurs avec droits d'accès différents selon les répertoires, cryptage des données, réplication sur un serveur distant, interface d'accès aux fichiers par le web, reconnaissance des lecteurs multimédias du réseau (console de jeu, téléviseur, etc.), accès aux données via une application mobile (iPhone, Androïd…), mise en forme des photos pour consultation dans une interface web, serveur FTP, intégration dans les environnements virtualisés iSCSI/VMWare, gestion des téléchargements bitorrent, serveur de mail, partage d'imprimante USB sur le réseau, hébergement de sites web…

Il est donc impossible de tout tester, très facile de s’y perdre, et difficile de pondérer l’importance de chaque fonction sans méthodologie précise. Difficile également d'aborder de manière cohérente des produits très polyvalents tels que ceux du trio suscité, et d'autres dont la vocation est plus ciblée, mais qui ne sont pas moins bons pour autant dans leur domaine. Difficile, mais pas impossible :-)

Nas Qnap TS-439 Pro


commentaires des membres

Il n'y a pas encore de commentaire.

ajouter un commentaire

Afin de rédiger un commentaire, vous devez vous identifier.
Ouvrir une session.

publicité
publicité
Derniers tests & dossiers

publicité

» Mots-clés populaires

Nas  |  SSD  |  USB 3.0  |  Disque dur interne  |  Synology  |  Cloud  |  Disque dur externe  |  Qnap  |  Cle USB  |  Seagate  |  Thecus  |  Sandforce SF-1200  |  Western Digital  |  OCZ Technology  |  Intel  |  Marvell  |  Buffalo Technology  |  Atom D510  |  Serial Ata 6 Gbps  |  Lacie

» Mots-clés au hasard

Eastwho  |  Compellent  |  Hello Kitty  |  icy  |  I-O Data  |  Hitachi GST  |  iPhone  |  Dmailer  |  Serial Ata 6 Gbps  |  Raidon  |  iPad  |  P55  |  JMicron  |  G.Skill  |  Mosaid